Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 20:55

SuperSonic Imagine, fondée en 2005 à Aix en Provence, a lancé un échographe révolutionnaire en mi-2009 et a réalisé un chiffre d'affaires de 14 millions € en 2012 dont 80% hors de France. Elle a déjà convaincu de nombreux investisseurs du potentiel important de son produit : l'Aixplorer, et a levé un total 99 millions d'€ auprès d'un cercle impressionnant d'investisseurs : Edmond de Rothschild Investment Partners, Auriga Partners, Omnes Capital, CDC Entreprises, NBGI Ventures, Wellington Partners, iXO Private Equity, Mérieux Développement et dernièrement, via une quatrième levée de 28 millions : Kuwait Life Sciences Company (KLSC), Alto Invest et le FSI pour 14 millions €.

 

Une part du succès de ces levées de fonds successives repose sûrement sur la qualité de l'équipe des fondateurs : 8 experts du domaine dont Georges Charpak, prix Nobel de physique en 1992, et d'autres chercheurs de haut niveau issus de Supelec ou de l'ESPCI. Tous ces experts doivent additionner un nombre d'années de recherche considérable dans le domaine des ultrasons.

 

Certifié FDA aux Etats Unis depuis 2009, l'Aixplorer est déjà homologué et commercialisé dans 54 pays, dont le Japon, la Chine avec un bureau à Pékin, l'Allemagne et bien sûr les Etats-Unis. Avec cette cagnotte de près de 100 millions €, SuperSonic Imagine poursuit ainsi un développement international à marches forcées. Il est certain que, sur le marché mature de l'échographie, il est nécessaire de faire preuve d'ambition et de beaucoup de dynamisme pour prendre des marchés d'assaut, comme le fait SuperSonic Imagine.

 

Selon son fondateur Jacques Souquet, "Notre idée de départ était de développer un appareil pour l'échographie du sein qui caractérise mieux les lésions afin de diminuer le nombre de biopsies pratiquées". Aixplorer, qui ciblait au départ le cancer du sein, est capable de couvrir tout le champ radiologique avec des performances inédites, sa grande précision du diagnostic lui permet de cibler également le cancer de la prostate ou la fibrose du foie. A l'origine du projet, il y a une rupture technologique : c'est le seul échographe à imager deux types d’ondes et d'obtenir une meilleure caractérisation des tissus ; l’onde ultrasonore assure une qualité d’image exceptionnelle et l’onde de cisaillement, ou shear wave, qui mesure et affiche en temps réel l’élasticité des tissus grâce à une cadence d’acquisition 200 fois plus rapide que les systèmes conventionnels.

 

Quelques points d'interrogation

 

Depuis le lancement de l'Aixplorer, la société perd de l'argent. En 2010 et 2011, cette perte a été d'un montant pratiquement équivalent au chiffre d'affaires de 10-11 millions €. Espérons qu'en 2012, la perte a été réduite (les comptes 2012 n'ont pas encore été publiés) et que l'on constate une convergence rapide vers un point d'équilibre.

 

Ce qui m'inquiète est que l'équipe des fondateurs est composée uniquement de chercheurs. Dans l'équipe de direction, on trouve un directeur financier qui apparaît comme une star des levées de fonds, et on en a vu le résultat. Les équipes commerciales et de support sont dirigées par des alumni de Philips Medical et d'ATL, des vieux routiers comme Jacques Souquet. Le focus est sur l'expérience, la connaissance du marché. Mais tout cela est-il suffisant face aux mastodontes de l'équipement médical que sont GE, Toshiba, Siemens ?

 

La société met clairement le cap sur la Chine, où il y a de grands projets de construction d'hôpitaux – plus de 3 000 ! Il est certain que les pays émergents ont besoin d'équipements médicaux mais Aixplorer est-il compétitif dans ces pays ?

 

SuperSonic Imagine a beaucoup d'atouts, j'invite mes lecteurs à la suivre. Assiste t'on à l'émergence d'une nouvelle étoile dans le ciel de l'équipement médical ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Gargaillou - dans Entreprises
commenter cet article

commentaires