Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 18:40

Créée par Daniel Marhély et Jonathan Benassaya, Deezer lance son premier site Internet d'écoute de musique gratuit et légal le 22 août 2007. Multipliant les accords avec les majors de la musique et de nombreux indépendants, Deezer dispose très vite d'un catalogue impressionnant. Avec 100 millions de titres, 26 millions d'utilisateurs dont 2 millions d'abonnés aux offres Premium dans environ 200 pays, Deezer se positionne comme leader sur son marché. En 2011, Deezer est devenu le service de musique intégré à Facebook avec plus d'un million d'utilisateurs enthousiastes et a signé des accords avec de nombreux opérateurs comme Orange, Deutsche Telekom, Telenor, Millicom et Belgacom.

 

Voilà, se dira mon lecteur, un acteur français du numérique qui a su se développer en vitesse pour prendre la place sur un nouveau marché et devenir incontournable à l'échelle de la planète. Patatras, nous apprenons en octobre 2012 que Deezer a levé 100 millions € pour accélérer son développement mondial auprès d'Access Industries. Et les media reprennent l'information selon laquelle c'est une nouvelle pépite numérique qui part à l'étranger, s'ajoutant à une liste déjà longue, notamment iBazar rachetée par eBay en 2001, Price-Minister par Rakuten (Japon) en 2010, SeLoger.com par Axel Springer (Allemagne) en 2011.

 

Mais ce n'est pas aussi simple, car la transaction entre Deezer et Access Industries a été réalisée très discrètement. Il apparaît que Deezer a été valorisée environ 500 millions € et qu'Access Industries n'a pris qu'une participation minoritaire d'environ 25 à 30%. Deezer est ainsi toujours indépendant et, grâce à cet apport, capable de poursuivre sa croissance à marche forcée.

 

C'est donc une histoire différente qu'il faut se raconter. Le dynamisme et l'esprit de conquête d'Axel Dauchez qui dirige Deezer depuis 2010, une société imprégnée par l'esprit de partenariat avec les acteurs de la musique numérique, des auteurs aux distributeurs, font que cette pépite poursuit sa route avec indépendance et associée avec un partenaire solide comme Access Industries. Son objectif est 5% du marché mondial de la musique en ligne en 2016, focalisant d'abord les marchés émergents plutôt que les Etats-Unis où la concurrence est rude.

 

 

Access Industries

 

C'est une sorte de société holding fondée en 1986 et contrôlée par Len Blavatnik, investie dans le pétrole, l'aluminium, la chimie, l'immobilier, la télévision, la téléphonie mobile et surtout, depuis 2011, propriétaire de Warner Music Group. D'origine juive, Len Blavatnik est né en Ukraine et, après des études à Moscou, est parti aux Etats Unis en 1978. Le groupe est clairement positionné en Europe car c'est là que s'y trouvent la majorité de ses actifs ; il y a trois sièges : New York (siège social), Moscou et Londres où Len Blavatnik réside maintenant. N'étant pas coté, son chiffre d'affaires consolidé n'est pas connu, mais on peut l'estimer à environ 30 milliards $. Access Industries est clairement un investisseur de long terme, qui, depuis 10 ans, concentre ses interventions vers le monde des media et des télécoms.

 

 

Et Dailymotion ?

 

Le ratage récent de la prise de participation par Yahoo dans Dailymotion viendra naturellement à l'esprit. Et pourtant, face à YouTube adossée à Google, le développement et, je dirais même, la survie à terme de Dailymotion nécessite un partenariat fort avec un acteur mondial. Maintenant, la question reste entière : sur qui Dailymotion peut-il s'appuyer ? Heureusement dirais-je, on n'en parle plus et c'est sûrement mieux. Car l'attention portée sur cette affaire par les politiques et relayée par les media n'a certainement pas favorisé un processus de négociation calme et discret comme cela a été le cas pour Deezer. Le fait que 100% de Dailymotion soit détenue par Orange depuis janvier 2013, ne facilite pas les choses. Que vient faire d'ailleurs une future pépite de 200 geeks au sein d'un mastodonte de 170 000 employés, fonctionnaires pour certains d'entre eux ? Ils risquent fort d'être étouffés.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Gargaillou - dans Entreprises
commenter cet article

commentaires

clement 04/07/2013 16:50

il faut précisé qu'un des leviers indispensables du développement de Deezer a été son partenariat avec Orange en France permettant l'inclusion de son offre aux forfaits orange assurant à Deezer une "rente" fort appréciable. Quant à Dailymotion, l'avortement de son rachat par Yahoo! est au final une bonne nouvelle car Yahoo! aurait rapatrié les activités aux US. Pour le moment la présence d'Orange au capital reste une bonne nouvelle car l'opérateur injecte des fonds et réussit jusqu'alors à laisser DM autonome et libre.

Le Gargaillou 09/07/2013 16:32

Ce qui est important pour Deezer comme pour Dailymotion, c'est à la fois la volonté et la vision d'un développement mondial et les moyens de ce développement. A ce jour, il semble que Deezer soit largement mieux placé que Dailymotion, même si Orange peut injecter des fonds.