Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 09:38

Une fois de plus la presse, les médias, les politiques et notamment le Président de la République évoquent un événement important concernant l'Europe sans vraiment en expliquer les enjeux : l'élection d'un président. On se focalise sur la question de forme, c'est-à-dire qui est candidat, qui va être élu, sans que l'on explique même qui sont les électeurs et quel sera son rôle. Cela ne va pas améliorer la compréhension du fonctionnement de l'Union par les européens.


On pourrait admettre ce comportement si tout le monde était initié, mais il se trouve que la grande majorité n'est pas initiée et se sent ainsi exclue. On croirait que certains souhaitent éviter que les français s'intéressent trop à l'Europe. Le déroulement de la campagne pour les élections européennes comme pour le référendum de 2004 a été symptomatique de la même attitude. On peut comprendre que nos politiques craignent que l'on s'aperçoive que de plus en plus de leur pouvoir est confié à l'Union Européenne.


Pourtant avec la mise en application du Traité de Lisbonne signé le 13 décembre 2007 et maintenant ratifié par les 27 états membres, l'Europe va être plus démocratique et avec la création du président, va être dotée de meilleures capacités de fonctionnement et de décision. Le président sera le Président du Conseil Européen qui rassemble les chefs d'Etat des 27 pays. Jusqu'à maintenant chaque pays assurait cette présidence pendant 6 mois à tour de rôle, comme la France l'a été pendant le 2è semestre 2008. Le Président sera élu par la majorité qualifiée du Conseil Européen pour 2 ½ ans renouvelable une fois. Ce sera un président « à plein temps », sans mandat national, à la différence des précédents. Son rôle sera de représenter l’UE vis-à-vis du monde entier, de présider et d'animer les travaux du Conseil Européen.


Les enjeux sont donc particulièrement importants. Et il serait pour le plus grand bénéfice des européens et de l'Europe que les vrais candidats se dévoilent et annoncent leur programme, enfin qu'une vraie campagne électorale se déroule face aux européens. Sinon les européens vont penser qu'une fois de plus, les décisions ne sont pas prises sur la base d'un projet mais sur la base de compromis entre chefs d'Etat mandatés pour tout autre chose. On peut craindre que l'élu soit choisi par les dirigeants des grands pays de l'UE de sorte qu'il leur fasse le moins d'ombre possible. Mais il est évident que c'est l'intérêt des petits pays d'élire un Président ayant une personnalité affirmée, un solide leadership et une légitimité européenne (c'est-à-dire un(e) Européen(ne) convaincu(e) et s’engageant à respecter la Charte des Droits Fondamentaux comme le recommande le Mouvement Européen) car il représentera l'intérêt général des européens, il parlera pour eux comme pour les grands pays, ce que ne font pas les dirigeants des grands pays notamment dans les instances internationales.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Gargaillou - dans Points de vue
commenter cet article

commentaires