Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 23:03

Un jury d'économistes et de journalistes présidé par Jacques Delors a décerné le 1er décembre 2010 au Collège des Bernardins le premier Grand Prix de l'économie à Wolfgang Schaüble, l'actuel ministre des Finances de l'Allemagne. Comme l'indique l'un des membres du jury, Henri Gibier, il leur « est apparu important d'honorer un des plus fervents militants de l'intégration européenne et un grand défenseur de la relation privilégiée franco-allemande au sein de l'Union .»

 

Malgré son handicap qui l'a atteint suite à un attentat commis le 12 octobre 1990, Wolfgang Schaüble poursuit une carrière politique exceptionnelle. Il est député d'Offenburg en face de Strasbourg depuis 1972, a été ministre d'Helmut Kohl dès 1984 et a présidé le parti Démocrate Chrétien après son départ. Si il n'y avait eu l'affaire des caisses noires de la CDU en 1999, il aurait brigué la chancellerie à la place d'Angela Merkel en 2005.

 

Wolfgang Schaüble est incontestablement doté d'une énergie peu commune et d'une force de conviction encore plus exceptionnelle. C'est lui qui a mené avec succès en quelques mois les négociations d'unification entre les deux Allemagnes en 1990 et a fait passer en 1991 l'idée du déménagement du gouvernement et du parlement de Bonn à Berlin. Au début de l'année 2010, il a porté l'idée du fonds monétaire européen à son aboutissement. Parmi les hommes politiques de haut niveau au pouvoir, il est sans doute celui qui poursuit avec le plus de force l'idée d'une intégration européenne plus avancée.

 

On peut sans se tromper avancer qu'aucun homme politique français actuel ne possède la même vision et ne la porte avec une telle conviction, à l'épreuve des aléas du court terme et de la prochaine élection. Pourtant il aurait pu être certain qu'un homme comme le Président de la République Française avec ses origines hongroises soit un européen convaincu, promoteur d'une intégration plus poussée ; or il faut bien avouer que personne ne le sait vraiment. La famille gaulliste qui le soutient n'a jamais été un élément moteur de l'intégration européenne. C'est peut–être pourquoi, il ne dévoile pas avec autant de force que Wolfgang Schaüble sa vision de l'Europe. Du côté des socialistes qui pourtant ont été longtemps des européens convaincus, on ne trouve guère que Dominique Strauss Kahn qui plaide pour plus d'Europe, en particulier pour une meilleure coordination des budgets et donc des politiques économiques.

 

Wolfgang Schaüble cherche à approfondir l'amitié franco-allemande, qu'il considère comme le moteur de l'Europe, à juste titre il est vrai. Lors d'un récent discours, il a indiqué que l'Allemagne soutiendrait les initiatives françaises lors de sa présidence du G20 en 2011. Depuis quelques mois, Wolfgang Schaüble est très présent en France : il a participé en juillet à un Conseil des ministres à Paris, ce qui ne s'était jamais vu auparavant ; il rencontre très fréquemment Christine Lagarde, a développé avec elle d'excellents rapports et de ce point de vue, il est bon que cette dernière soit restée ministre des Finances lors du dernier remaniement ; il est intervenu en français le 2 novembre dans le Grand Amphi de la Sorbonne pour les 20 ans de l'unification allemande. Il a notamment déclaré que la création de l'euro n'a "jamais été une 'contrepartie' à la réunification allemande", ce fut "une étape délibérée et logique vers un approfondissement de l'intégration européenne". Il a poursuivi en indiquant "Je considère que les défis actuels sont un chance supplémentaire d'approfondir le processus d'intégration. En effet, jusqu'à présent, l'intégration européenne est toujours sortie renforcée des crises."

 

Rétrospectivement, on ne peut qu'approuver la justesse de cette déclaration. Et les difficultés actuelles vont très probablement conduire à des décisions qui vont rapprocher les européens, vers plus d'intégration en particulier dans le domaine fiscal et budgétaire. Wolfgang Schaüble pourra être considéré comme le grand contributeur de cette évolution, qui va dans le sens de l'histoire depuis la fin de la deuxième guerre mondiale

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Gargaillou - dans Points de vue
commenter cet article

commentaires