Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 17:07

Le 26/02/2012 à 23h37, la terre a tremblé dans la vallée de l'Ubaye : une petite secousse qui a secoué les bibelots et les lampes, fait vibrer les cloisons de notre maison et nous a réveillé en sursaut. Heureusement aucun dégât n'a été recensé dans toute la vallée, seulement un peu d'émotion parmi les valleyants qui sont vite sortis dans les rues de Barcelonnette. La secousse a été ressentie dans un rayon de 200 km autour de l'épicentre, jusqu'à Grenoble et Nice.

 

Selon le réseau Sismalp de l'Institut des Sciences de la Terre, la magnitude de ce séisme a été de 4,4 sur l'échelle de Richter (d'autres rapports donnent 4,9). L'épicentre était situé à 6 km de profondeur, à 12 km de Barcelonnette et 3 km de Saint Paul, un village de la haute vallée de l'Ubaye. Une réplique de magnitude 3,7 a été ressentie une heure après.

 

Selon le BRGM (Bureau de Recherche Géologique et Minière), ce séisme correspond au mouvement normal d’une des failles actives du système de failles de Serenne, orienté NO-SE, qui est visible depuis le sud de Briançon jusqu’à la vallée de l’Ubaye. Plus au sud, il s’agit du système de failles NO-SE du Mercantour, lui aussi actif. A ce jour, le plus fort séisme lié au système de failles de Serenne, demeure celui du 5 avril 1959, de magnitude 5,6 et d'intensité VII-VIII (*), à proximité de Saint-Paul et qui a provoqué des dégâts importants. Une partie de la voute de l'église du XVIIè siècle, s'est effondrée. Grâce à un mexicain originaire du village, les dégâts ont été réparés.

Un autre séisme le 19 mars 1935, d’intensité VII s'est produit également au voisinage de l’épicentre du séisme ressenti le 26 février 2012.

 

Outre les évènements historiques connus le long du système de failles de Serenne, la vallée de l’Ubaye est marquée régulièrement par des petites crises sismiques, dont celles de 1976-1977, de 1989 et de 2003-2004, qui durent seulement quelques semaines, avec des magnitudes oscillant entre 1 à 3. Le système de failles de Serenne se caractérise par un réseau de failles assez dense, mais dont les tracés restent peu visibles à la surface du sol. La longueur de ce système est d’environ 60 km. En profondeur, le système de failles attendrait une dizaine de kilomètres de largeur. 


Une étude d’aléa sismique réalisée par le BRGM en 2009 suggère des périodes de retour le long du système de failles de Serenne : de l’ordre de 130 ans (± 10) pour un séisme de magnitude 4,0 ; de l’ordre de 300 ans (± 20), pour un séisme de magnitude 5,0 ; de l’ordre de 1700 ans (± 50) pour un séisme de magnitude 6,0.

 

 

Il faut bien se dire que l'ensemble de la France, à l'exception des bassins parisien et aquitain, est sujet à une activité sismique, mais qui reste toujours de faible intensité, le séisme le plus intense des 100 dernières et quelques années ayant été enregistré à Lambesc de Provence en 1909 avec une magnitude de 6.


Ce qui est sans rapport avec ce qui se produit dans d'autres régions du globe, par exemple au Japon.


(*) Définition des intensités selon lʼEchelle " Européenne – EMS98 Intensité"

Effets et ressentis

I : Non ressenti

II : Rarement ressenti

III : Faiblement ressenti

IV : Largement ressenti

V : Fort

VI : Dégâts Léger

VII : Dégâts

VIII : Dégâts importants 

IX : Destructions

X : Destructions importantes

 XI : Catastrophe

 XII : Catastrophe généralisée

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Gargaillou - dans En Ubaye
commenter cet article

commentaires