Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2009 7 06 /09 /septembre /2009 20:35

Lors de sa récente université d'été, le parti socialiste a relancé la question du cumul des mandats électoraux.


Il apparaît que nos élus tiennent autant à ce cumul en grande partie à cause de l'invraisemblable superposition des structures qu'ils ont eux-mêmes contribués à empiler au cours des 10, 50 dernières années sans jamais en supprimer une seule. Il serait donc bon que le cumul soit traité avec la réforme des collectivités locales en cours actuellement.


Pour mémoire nous avons toujours plus de 30000 communes avec chacune au minimum 9 conseillers municipaux, les départements et l'Etat qui datent de la Révolution plus communautés de communes et d'agglomération, pays, cantons, régions et Europe ! Dans ces conditions, le pouvoir local de décision est dilué, les projets sont réalisés avec des financements de multiples provenances, et au surplus, il y a inflation de personnel.


Le cumul se justifie alors, rien que pour faire avancer les dossiers et exercer un certain poids dans les différentes assemblées.


Si cet empilement était simplifié, il y aurait moins de "postes", chacun d'eux aurait plus d'importance et le non-cumul serait plus acceptable et accepté.


Prenons par exemple la réduction du nombre de communes : chacune d'elle deviendrait plus importante, le cumul maire + député étant plus difficile à assumer et donc à justifier.

On pourrait imaginer dès maintenant que le cumul député+ maire de grande ville ne soit pas possible.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Gargaillou - dans Points de vue
commenter cet article

commentaires

Philippe 19/09/2009 17:40

Bonjour,
vous avez d'autant plus raison, que la fragmentation des territoires aboutit à un amateurisme insupportable.
La limitation du cumul des mandats est un débat de cosmétique. Ce n'est pas vraiment le fonds.
le fonds consisterait à se demander comment on professionnalise la gestion du bien collectif et comment on rémunère ce travail.
Les pistes que vous évoquez sont les bonnes : concentration des territoires en supprimant des structures (département, pays,...) et en regroupant les structures conservées (Communes).

on arrivera ainsi à une diminution au carré des dépenses par une amélioration de la gestion et une augmentation de l'efficacité impôts/actions.

Bien cordialement