Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 20:03

Depuis sa création en 2008 à Grenoble par Jean-Luc Dormoy, à partir de technologies développées par le CEA Leti, Kalray cherche à faire adopter son concept de processeur massivement multi-coeur nommé MPPA®. Fondé sur une architecture VLIW (Very Long Instruction Word), ce type de processeur à 256 coeurs et au-delà, permet selon ses promoteurs, d'effectuer plusieurs centaines de milliards d'opérations par seconde sans consommer plus de 10 watts, soit une économie considérable d'énergie par rapport aux processeurs classiques (un rapport 100 est annoncé).

 

D'autres acteurs des semi-conducteurs comme Transmeta, se sont lancés sur ce concept, mais se sont heurtés à la très grande complexité du développement des applications logicielles compatibles et optimisés pour ce type d'architecture.

 

Dans un premier temps, Kalray a visé un champ d'applications assez large : traitement de l’image, de l’audio et du signal, le calcul scientifique, les infrastructures de communication et le contrôle industriel. Ces derniers temps, elle s'est focalisée sur deux domaines : les véhicules autonomes et les centres de données pour lesquels la combinaison d'une faible consommation et d'une capacité de traitement très élevée est particulièrement attractive.

 

Dans le cas des véhicules autonomes, il s'agira de traiter un grand nombre de données venant de la foule de capteurs assurant la conduite et la sécurité, avec une grande rapidité sans que l'alimentation électrique du véhicule soit trop sollicitée. C'est l'application embarquée par excellence qui est en train d'émerger et où constructeurs, équipementiers et leaders des technologies de l'information (les GAFAM, Google Amazon, Facebook, Apple, Microsoft) investissent des sommes astronomiques. A priori aucun concept n'a encore émergé au niveau industriel ; Kalray a toute chance de se faire une place, qu'on peut lui souhaiter très large.

 

Le marché des centres de données est lui déjà bien développé et très concentré avec des acteurs comme Amazon, Google, OVH, De nombreux centres de données ont déjà été construits ou sont en construction avec des solutions industrielles, des serveurs tournant sur des processeurs comme le Xeon d'Intel. On peut faire confiance à Intel de défendre sa position avec la plus grande énergie. Je me permets de douter des chances de Kalray dans ce domaine, à moins de convaincre de nouveaux entrants qui s'appuieraient sur la faible consommation de ses processeurs.

 

 

Depuis sa création, Kalray a levé plus de 60 millions € en aides publiques via la BPI et en capital avec ACE Management, CEA Investissement, EUREKAP!, Héléa Financière et Inocap Gestion. Une nouvelle levée de fonds de 23,6 M€ a été annoncée fin juin 2017, à laquelle Safran Corporate Ventures et Pengpai ont participé.

Safran est intéressé par la technologie de Kalray pour ses débouchés possibles dans l'aéronautique et la défense (avion électrique, cybersécurité) et a pour stratégie de faire bénéficier des jeunes pousses comme Kalray de l'expertise du Groupe pour développer ses technologies et ses marchés.

Pengpai est un fonds chinois basé en France, qui investit dans des entreprises de technologie européennes et les aide à mettre en place des partenariats industriels notamment en Chine en vue d'un déploiement rapide sur ce marché.

L'objectif de cette levée de fonds est d'industrialiser et de commercialiser la nouvelle génération de microprocesseurs MPPA, le Coolidge.

 

Kalray a commencé à s'ouvrir à l'international, avec une filiale à Los Altos en Californie, et une collaboration avec des industriels japonais, des distributeurs au Japon, en Corée et en Israel. Le management est presque à 100% français, à l'exception de Randy Skelley, responsable de l'activité Centre de données, les investisseurs sont tous français, sauf Pengpai. Cela parait bien maigre pour supporter une stratégie de développement annoncée comme mondiale.

 

Il semble urgent de renforcer la présence à l'international, notamment dans les pays où les développements sur les véhicules autonomes sont très présents. Le Japon et l'Amérique du Nord devraient être des priorités.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Gargaillou - dans Entreprises
commenter cet article

commentaires