Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2016 1 16 /05 /mai /2016 20:37

Le modèle de Farfetch est particulièrement innovant : c'est une plate-forme de vente en ligne qui propose aux clients du monde entier les produits de mode et de luxe de plus de 400 boutiques partenaires indépendantes ; chaque boutique expédie directement aux clients leurs achats effectués via Farfetch. Farfetch se rémunère par une commission sur les ventes.

Ce que chaque boutique de luxe ne peut faire individuellement : développer son propre site de commerce électronique avec une couverture mondiale multilingue, avec un catalogue étendu, une équipe de spécialistes aguerris, Farfetch l'a mis en place.

 

Farfetch a été fondée en 2008 à Londres par un entrepreneur portugais en série : Jose Neves. Avant Farfetch, il a démarré Swear une activité de création de chaussures de mode au milieu des années 1990 et en 2001, il a créé Six London une société de création, de production et de distribution de chaussures vendues à travers 600 boutiques dans le monde dont Colette, Le Bon Marché, Printemps à Paris, Rinascente (Milan), Saks 5th Avenue, Galeries Lafayette (Pékin), Lane Crawford/ Joyce/ On Pedder (Hong Kong), Tsvetnoy (Moscou) ainsi que net-a-porter.com, matchesfashion.com, mytheresa.com. Son expérience du monde de la mode le conduisit à imaginer une place de marché virtuelle permettant de donner une présence sur Internet aux boutiques de mode indépendantes. Il constata que de plus en plus, ces boutiques indépendantes perdent une partie de leur clientèle qui ne se déplace plus et s'est mise à faire ses achats sur Internet ; mais ces boutiques n'ont pas la capacité de poursuivre leur activité de création en même temps que de développer une activité de vente en ligne.

 

Les boutiques partenaires de Farfetch se trouvent dans le monde entier notamment Browns à Londres, L'Eclaireur à Paris (6 boutiques), H. Lorenzo à Los Angeles, Fivestory à New York. Chaque boutique a sa propre identité, ses propres marques et styles, ses propres créateurs. Les clients venant de 190 pays ont ainsi accès à 100 000 références et plus de 1 000 marques. En 2015, le volume d'affaires généré a été supérieur à $500 millions et la croissance est supérieure à 70% par an.

Les bureaux de Farfetch se trouvent à Londres, Porto, New York, Los Angeles, Sao Paulo, Tokyo, Shanghaï, Hong Kong et Moscou ... avec plus de 1000 employés.

 

Depuis 2010, Farfetch poursuit un développement accéléré avec 6 levées de fonds successives et un financement global de $304,5 millions :

la première de $4,5 millions auprès d'Advent Venture Partners en juillet 2010, un second tour à $18 millions en 2012 avec Advent Venture Partners, Index Ventures et eVenture Capital Partners, un troisième tour à $20 millions mené par Conde Nast en mars 2013. Après les deux levées suivantes à $66 et $85 millions en mai 2014 et mars 2015, Farfetch a été valorisée à $1 milliard. Lors de la dernière levée en mai 2016, $110 millions ont été collectés, l'investisseur français Eurazeo ayant apporté $20 millions. Parmi les investisseurs, il y a plusieurs fonds venant des BRICS dont DST Global (Russie), Temasek Holdings (Singapour), IDG Capital Partners (Chine). Ceci indique l'intérêt notable que suscite Farfetch dans ces pays. En toute cohérence, la dernière levée de fonds a pour objectif majeur le développement en Asie, où 26% des ventes se font déjà.

 

On observera la faible présence française dans les activités de Farfetch, en particulier, l'absence de bureau à Paris. Il y a là un potentiel qui pourrait être exploité, qui n'a rien à voir avec le profil de Vente-Privée ou Showroomprivé, avec Farfetch, il n'est pas question de braderie. Farfetch est essentiellement centrée sur le goût anglais et brésilien/portugais.

Pourquoi personne ne se lance-t'il ? Il y a certainement encore beaucoup de place pour la mode et le luxe, pour les boutiques créatives à identité forte, que le goût soit français, italien ou autre ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Gargaillou - dans Entreprises
commenter cet article

commentaires

أحسن جامعة بدبي 19/05/2016 13:04

tres interessant