Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2016 4 31 /03 /mars /2016 20:42

Lancée en 2013 par Teddy Pellerin et Mathieu Jacob, tous les deux de Supelec, Heetch (de hitch hiking) ne fonctionne que de 20h à 6 heures du matin ; et 80% de ses clients ont moins de 25 ans. Heetch met en relation des chauffeurs non professionnels avec des clients qui sortent le soir et veulent rentrer rapidement et en sécurité chez eux, même si ils ont un peu trop levé le coude.

 

Après la mobilisation des taxis contre UberPop, concurrent direct de Heetch, en juin 2015, et l'arrêté du 25 juin 2015 de la préfecture de Police interdisant « les applications de type UberPOP » et les poursuites engagées contre deux de ses dirigeants, Uber décida de suspendre son application ; cependant Heetch poursuivit son activité de son côté, en soutenant qu'elle était légale, qu'il s'agit de covoiturage urbain et non de transport à titre onéreux.

Le Conseil Constitutionnel ayant confirmé l'illégalité d'UberPop et la société de VTC de Ludovic Moulonguet qui a assigné Heetch en concurrence déloyale ayant été débouté fin 2015, le champ reste libre pour Heetch.

 

Par la voix de Teddy Pellerin qui communique fréquemment et pratique un lobbying assez intense, Heetch martelle ses messages :

- elle se place sur le plan de l'économie collaborative comme Blablacar,

- ce que perçoivent les chauffeurs est limité à 6 000 € par an, ce qui correspond au coût d'entretien de leur véhicule, il ne s'agit donc pas de rémunération,

- en fin de course, l'appli estime le prix mais le client est libre de le moduler et même de ne rien payer ; il doit toutefois indiquer le prix réel payé dans l'appli, sinon il est prélevé automatiquement du montant estimé.

Il parait que ces messages font mouche et que Heetch a une bonne image dans les ministères et auprès des politiques.

 

En fait, Heetch surfe sur une grande satisfaction de ses clients avec actuellement plus de 50 000 trajets chaque semaine et environ 5 000 chauffeurs et plus de 100 000 utilisateurs réguliers, ce qui permet un délai de réponse très court à tout moment de la nuit et quel que soit le lieu. Ce qui rend le service relativement plus rapide qu'à tout moment en journée, c'est la fluidité de la circulation de nuit.... Les clientes notamment apprécient de connaître le nom de leurs chauffeurs, au lieu d'avoir affaire à des inconnus, les chauffeurs de taxi. L'appli de Heetch se place 2ème des téléchargements derrière celle d'Uber dans la catégorie transport de l'Applestore. Elle se développe à Lyon et vient d'ouvrir une activité à Varsovie.

 

Il est certain que l'enjeu majeur pour Heetch est d'arriver à grandir vite, à prendre le marché en maintenant le même niveau de qualité et de contrôle des prestations. Les prochains mois devraient être cruciaux, avec la réussite ou non dans l'ouverture d'activité (annoncée mais non précisée) dans d'autres métropoles majeures en Europe et idéalement en Amérique du Nord. Contrairement à Uber qui déploie une stratégie de généraliste du transport urbain (transport des individus, des colis, covoiturage quotidien,...), Heetch se positionne comme un acteur de niche où la demande latente est importante, les besoins spécifiques, et en retour des prestations adaptées sont appréciées. On lui souhaite une belle réussite dans un secteur en pleine croissance.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Gargaillou - dans Entreprises
commenter cet article

commentaires