Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2015 4 31 /12 /décembre /2015 16:05

Entendons-nous sur ce qu'est réellement l'innovation ? Un vieux proverbe d'entrepreneur proclame que "l'innovation c'est transformer des idées en factures".

Le processus idée –> développement –> mise en oeuvre et exécution –> résultats ne s'appelle vraiment innovation que si les résultats sont positifs, que si la valeur ajoutée est significative.

En pratique, pour une entreprise, on peut par exemple mesurer la capacité d'innovation par la proportion du chiffre d'affaires ou des bénéfices réalisée avec des produits ou des services ou encore un canal de distribution (par exemple un nouveau réseau de boutiques) qui ont été lancés il y a moins de x années, le nombre x étant déterminé selon la vitesse d'évolution du domaine d'activité ou une proportion de la durée de vie des produits.

 

Contrairement à une idée fort répandue, l'investissement est loin de créer nécessairement de l'innovation. Un exemple remarquable est celui des grands groupes pharmaceutiques qui investissent chaque année des sommes considérables en recherche et développement  (R&D) sans nécessairement découvrir ou créer de nouveaux médicaments. Un autre exemple est le cas de Kodak dont les investissements gigantesques en R&D n'ont pas empêché la déconfiture. De même, ce n'est pas parce qu'une jeune pousse lève des fonds importants auprès d'investisseurs, que ses ventes vont se développer en proportion. Dans chacun de ces cas, l'innovation – qui se traduit en ventes croissantes rentables, n'est pas nécessairement au rendez-vous.

 

De même, dans notre pays, la plupart du temps, l'innovation dont on parle est en fait uniquement de l'innovation qui aurait sa source dans la R&D. Alors qu'à l'évidence, l'innovation peut se développer dans tous les domaines : commercial, marketing, design, ergonomie, service, production, logistique, comptable,... On considère trop souvent que cette innovation générée par la R&D est le facteur essentiel à l'origine de la croissance des entreprises et de la croissance des emplois.

En fait, l'histoire des entreprises montre que l'innovation dans d'autres domaines que la R&D, est à l'origine de développements tout aussi importants.

 

Une étude récente du Boston Consulting Group met en avant les éléments clefs qui permettent de transformer avec succès des idées en innovation et propose un classement mondial de 50 entreprises les plus innovantes. On ne sera pas surpris d'y voir 29 américaines sur les 50, 11 européennes et 10 asiatiques. Seules 2 entreprises françaises sont présentes, AXA (22ème) et Renault (33ème).

Sans surprise, l'on voit en tête du classement : 1-Apple, 2-Google, 3-Tesla Motors, 4-Microsoft et 5-Samsung. Sur les 11 européennes, il y a 7 allemandes : 7-BMW, 10-Daimler, 11-Bayer, 25-Allianz, 29-BASF, 30-Siemens, 35-Volkswagen ! A part les 2 françaises, il y a une suisse (Roche) et une anglaise (BT Group).

 

La vitesse prend de plus en plus d'importance

L'obstacle le plus fréquemment cité qui s'oppose à l'obtention de bons résultats à partir de l'innovation et du développement de produits, est la durée excessive du développement. De plus les innovateurs rapides sont aussi les plus forts et les plus perturbateurs, ceux qui bouleversent le plus le marché. Lancer rapidement de nouveaux produits conduit à générer plus de ventes.

Par exemple, Zara a construit son succès en créant et en lançant ses nouvelles collections en 2 à 4 semaines. Alors que traditionnellement, la création et le lancement de nouvelles collections de mode prenaient plusieurs mois.

Les entreprises qui sont organisées pour réaliser rapidement de l'innovation présentent de nombreux avantages compétitifs : elles peuvent réagir plus vite face aux actions de la concurrence et aux évolutions du marché ; leurs coûts de développement sont plus réduits ; elles parviennent à construire une part plus élevée du marché avant que les produits ne deviennent matures ; leurs prévisions sont plus précises.

La clef du succès est bien sûr dans l'exécution, dans la capacité à la fois de développer rapidement les nouveaux produits ou services et de les livrer rapidement aux clients.

Il apparaît que c'est l'ensemble de l'entreprise qui doit se mobiliser : en simplifiant tous les processus, en rendant les équipes responsables d'un projet 100% engagées dans la réalisation dudit projet.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Gargaillou - dans Points de vue
commenter cet article

commentaires