Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 22:45

Le lancement récent par Toyota de sa nouvelle voiture à hydrogène, la Mirai, a fait couler un peu d'encre en France, certains regrettant que Toyota reporte sa commercialisation dans notre doux pays à plus tard. Une voiture ne se vend que si elle peut s'alimenter en carburant. Aucun projet de mise en place d'un tel réseau n'étant prévu actuellement en France, Toyota a choisi des pays plus accueillants comme l'Allemagne qui poursuit un programme H2 Mobility volontariste et coûteux de création d'un réseau de distribution (159 stations en 2013, 500 en 2015 et 1000 en 2017).

 

Une jeune pousse située à Grenoble, Symbio FCell, compte s'affranchir de cette nécessité d'un réseau de distribution. Elle s'adresse d'abord aux entreprises pour leurs flottes de livraison. Ces flottes sont typiquement basées en un point central du territoire à couvrir, point vers lequel elles retournent chaque soir.

 

Avec des éléments techniques développés par le CEA, Symbio FCell réalise des systèmes intégrant un réservoir d'hydrogène, une pile à combustible et un boîtier de transfert électrique. Ces systèmes se montent sur un véhicule tout électrique à batterie lithium-ion. Lorsque la batterie est presque complètement déchargée, le système à hydrogène prend le relai en rechargeant la batterie. Avec un tel système appelé "prolongateur d'autonomie", l'autonomie d'une Kangoo électrique est doublée. Le Conseil général de la Manche vient de recevoir ses 5 premières Kangoo hybrides tout électrique.

 

Le marché des véhicules de livraison

 

La Poste est particulièrement intéressée par cette solution ; elle s'est en effet engagée à investir dans un parc important de voitures électriques et se rend compte maintenant que leur faible autonomie lui pose un problème majeur. En effet, la distance moyenne parcourue par les voitures de la Poste augmente rapidement de 80km en 2014, à 95km en 2016, selon les prévisions. Ceci est causé par l'évolution des missions du facteur : le volume du courrier diminuant régulièrement, le facteur est amené à fournir de nouveaux services, notamment dans les zones rurales, ce qui le conduit à allonger ses tournées. Pour la Poste, le prolongateur d'autonomie lui permet de poursuivre la conversion de son parc en voitures électriques tout en conduisant la politique de transformation du rôle du facteur, qui est désormais essentielle pour maintenir la rentabilité du service public,

 

Les transporteurs qui interviennent en bout de chaine de livraison, particulièrement dans les zones urbaines, sont également attirés par le "prolongateur d'autonomie", Les municipalités sont de plus en plus tentées par l'interdiction des camions à moteur diesel accusés de pollution aérienne et sonore. En même temps, le bout de chaîne de livraison se développe pour satisfaire la demande des e-commerçants qui doivent livrer rapidement un nombre croissant de colis à des clients individuels. Un véhicule électrique de livraison qui aurait une autonomie suffisante et une réserve de puissance, est bourré d'avantages : silencieux, il peut circuler la nuit au moment où il y a le moins de trafic, il ne pollue pas, il est plus simple à conduire donc moins fatiguant pour les chauffeurs, il est doté de réserve d'énergie pour le chauffage et le dégivrage. La distance parcourue par ces véhicules dépasse fréquemment les 150km. Avec une capacité améliorée de circulation nocturne donc plus fluide, la distance parcourue par ces véhicules ne peut qu'augmenter.

 

Le prolongateur d'autonomie H2 de Symbio FCells a été immatriculé en avril 2014 et déployé d'abord avec la Poste et le groupe Solvay. Les 5 premières Kangoo ZE-H2 vont être suivies par 35 autres qui seront utilisées à Saint-Lô et à Cherbourg où ont été installés des stations à hydrogène. Lyon et Grenoble vont suivre avec le programme Hy Way de 50 Kangoo ZE-H2. Selon Symbio FCells, une douzaine d'autres villes européennes prévoient la mise en place de stations d'hydrogène et l'achat de Kangoo ZE-H2 notamment aux Pays-Bas, en Ecosse et en Allemagne.

 

La mise en place de ces stations d'hydrogène qui est coûteuse, est immédiatement rentabilisée par la présence d'un parc de véhicules de livraison qui roulent beaucoup. On peut ainsi espérer que, progressivement, un réseau de stations d'hydrogène va se construire en même temps que le parc de véhicules se développe. Symbio FCells vient d'accueillir Michelin à son capital, ce qui devrait lui permettre d'augmenter sa capacité de production, et par extension, le déploiement des stations à hydrogène et l'intérêt pour Toyota de lancer la Mirai en France.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Gargaillou - dans Entreprises
commenter cet article

commentaires