Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2014 7 03 /08 /août /2014 18:51

Créée en avril 2013 à Gardanne par Pascal Boulanger (*), Nawa Technologies vient de lever 2,3 millions € auprès de business angels et des fonds d'amorçage : ATI géré par CEA Investissement, Demeter Partners, Davanière Capital Partenaire, PACA Investissement, CPG, OPUS SAS et KIC InnoEnergy. Ces ressources sont destinées à l'industrialisation de sa technologie NawaShell fondée sur le principe des condensateurs microélectroniques.

 

A l'opposé des batteries et piles conventionnelles électrochimiques au plomb, cadmium ou lithium, les condensateurs permettent une recharge extrêmement rapide (1000 fois plus) et supportent plus d'un million de cycles de charge-décharge, "ce qui signifie une durée de vie de plus 20 ans" selon P. Boulanger. Des piles boutons miniatures ont déjà été produites en laboratoire apportant la preuve du concept. Selon le dirigeant, l'industrialisation va passer par la réalisation de plaques aluminium revêtues d'une couche de 100 microns d'un nano matériau développé depuis plus de 10 ans dans les labos du CEA Saclay, qui seront roulées sur elles-mêmes. Ce matériau est réalisé par l'intégration de nano-tubes de carbone alignés verticalement (VACNTs). Ces rouleaux seront noyés dans un liquide électrolyte pour former des batteries de la taille d'une canette et d'une capacité de 15 à 25 Wh.

 

Le marché visé est immense : notamment celui des véhicules électriques et le stockage temporaire d'énergie solaire ou éolienne. Si cette technologie remplit ses promesses de charge rapide, de durée de vie super longue et de mise en oeuvre d'éléments courants et bon marché (aluminium, carbone), il s'agit effectivement d'une rupture qui ouvrira des horizons entièrement nouveaux au stockage de l'énergie. On peut comprendre l'intérêt des business angels et des fonds qui soutiennent ce projet.

 

Hébergement à l'Espace Partenarial R&D des Mines de St Etienne

 

Après avoir passé 2 ans au sein d'Incuballience à Saclay, Nawa Technologies est hébergée depuis 2013 sur le site de Gardanne de l'école des Mines de St Etienne, le centre George Charpak, au sein de l'"Espace Partenarial R&D" (EPRD). L'EPRD créé en 2008 accueille des jeunes pousses et des projets innovants en relation directe avec l'environnement de recherche de l'école réuni dans le Centre Microélectronique de Provence (CMP). Plus qu'un incubateur, l'EPRD favorise les interactions entre les jeunes pousses et l'école (thèses CIFRE, stages de fin d'étude, projets), les incubateurs de la région (Impulse, Belle de Mai) et les financeurs.

Cette structure semble particulièrement efficace pour lancer des jeunes pousses technologiques. Elle héberge actuellement une douzaine de projets (**)

 

On peut souhaiter un bel avenir à Nawa Technologies, le principal challenge à mon sens, étant l'accès à un financement suffisant dans une délai court pour accélérer au maximum l'industrialisation, le développement produit et la commercialisation à grande échelle. J'imagine que Nawa Technologies pourrait se lancer dans un partenariat avec Elon Musk de Tesla. Cela pourrait lui donner une impulsion fantastique.

 

Par ailleurs, la technologie est parait-il protégée par 4 brevets, ce qui me semble insuffisant. Il faut surement sécuriser ces innovations par un portefeuille beaucoup plus étendu.

 

(*) Pascal Boulanger 49 ans, ingénieur ENSEA, docteur en physique du CEA-Univ.Orsay (Paris XI) a fait l'essentiel de sa carrière dans la recherche au CEA et a été directeur adjoint de l'Institut IRAMIS du CEA. Il a notamment déclaré que : « Un chercheur aujourd'hui doit avoir l’étoffe d'un chef de projet pour embrasser des problématiques qui sont beaucoup plus larges que la partie technique. Il faut savoir monter des projets et aller chercher de l'argent pour les financer ».

(**) : Yaslamen, Microvitae, PixInBio, Encapsulix, Crocus Technology, Checkup Solar, Photonjet, Crosslux, Selerys, Terradona, Nawa Technologies, INCAS ITSec.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Gargaillou - dans Entreprises
commenter cet article

commentaires

Faculté des Sciences de la Technologie 13/12/2014 16:54

merci bon article